Comment organiser une année IEF de maternelle

L’ief (instruction en famille) est un choix réfléchi que font les familles. C’est le résultat d’un cheminement qui se présente comme une évidence. Pour ma part j’y réfléchis depuis la naissance de ma première fille, il y a trois ans. Tout d’abord, je pensais la mettre à l’école. Puis, j’ai commençais à regarder les écoles Montessori. Ensuite, j’ai été persuadée par les écoles démocratiques, que je trouve tout simplement géniales. Pour finalement choisir l’école à la maison.
Mais pourquoi choisir l’instruction en famille ? Et comment ça s’organise dans le quotidien ?

école à la maison

 

Choisir l’ief

réflexion sur l'éducation

Pour cette année, nous avons choisi, mon conjoint et moi, de ne pas scolariser notre fille de 3 ans. Comme dit ma fille : “Moi, je fais l’école à la maison !”. Pourquoi avons-nous fait ce choix ? Nous voulons qu’elle continue ses apprentissages naturels et spontanés comme elle a fait jusqu’à présent. Nous souhaitons lui offrir des apprentissages de qualités. Nous voulons autre chose que 30 élèves pour une maîtresse et une atsem, à recevoir tous les mêmes informations au même rythme, enfermés toute l’année dans la même classe, stimulant à la compétition et utilisant des méthodes plus ou moins coercitives pour obtenir l’obéissance de chacun.

Whouaa !! Quel tableau je fais de l’école ! Je pense que l’école évolue par rapport à ce que j’ai pu vivre et heureusement. Beaucoup d’enseignants se tournent vers les nouvelles pédagogies et les écoles alternatives fleurissent. Tous ces mouvements sont l’espoir pour nos écoles de demain.

L’ief c’est s’investir personnellement dans les apprentissages de son enfant, tout en étant à l’écoute. Nous n’envisageons pas d’établir de programme et de rester dans de l’informel. Nous souhaitons être dans le respect de son rythme. C’est un cadeau pour la vie que nous lui offrons en faisant ce choix là. Nous voulons qu’elle garde sa curiosité naturelle sur le monde qui l’entoure, qu’elle conserve son goût pour apprendre et qu’elle s’investisse dans ce qui l’a passionne.

Faire l’école à la maison c’est bien, mais c’est tout une organisation qui doit être pensée et mise en place.

S’organiser

agenda organisation

On peut penser que les familles qui pratiquent l’instruction en famille ont plus de temps. C’est sûr nous n’avons pas l’horaire cruciale d’amener les enfants à l’école le matin. Mais pourtant nous courons aussi à droite et à gauche. Il faut faire preuve d’organisation et de rigueur sinon nous sommes vite débordées. Il faut jongler entre les moments de qualité avec les enfants, les temps d’activités extrascolaires (gym, ….), les tâches ménagères, tous les repas à organiser (il n’y a pas de cantine), le travail, les temps pour soi, les temps pour le couple, … Il faut concilier tout cela !

C’est une organisation à mettre en place, à rectifier et à peaufiner.

Il est important de faire le point sur les priorités, le point sur les besoins de chacun et trouver une organisation qui tienne la route et où tout le monde s’y retrouve.

Pour l’Ilana, nous voulions qu’elle est différentes activités dans la semaine, des temps où elle retrouve ses copains, des sorties / balades en familles, des temps d’apprentissages au calme.

Les temps d’apprentissage d’Ilana sont des moments à la maison où elle est disponible. Elle peut choisir de faire du dessin, une activité manuelle, faire un jeu, lire, utiliser du matériel pédagogique. Bon je vous rassure, il y a aussi des moments où le calme laisse place à un tourbillon d’énergie. Des enfants dans une maison ça vit ! Surtout qu’avec sa sœur, elles s’entrainent l’une et l’autre. Elles courent, elles dansent, elles chantent. Et elles se disputent aussi !! Winking smile Elles apprennent la vie en communauté. Et nous aussi Winking smile

Le planning

Voici le planning d’Ilana pour cette année :

 

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin Matinée avec les copains* Médiathèque Piscine Activités avec Bout’chou
Après-midi Gymnastique Initiation à l’anglais

*pour moi : réunion autour de la parentalité avec l’association Bout’chou. Une occasion pour Ilana de voir ses petits copains en même temps.

Voici le planning prévu cette année pour Ilana. Elle est inscrite à la Bébé gym, c’est de l’initiation à la gymnastique.

Nous allons à la piscine le jeudi matin. Les jours de beaux temps, courant septembre, nous avons privilégié la plage, plutôt que la piscine, car nous vivons en bord de mer.

Nous l’avons inscrite à des cours d’Anglais, les cours fonctionnent sous forme de petits jeux. J’avais, auparavant, plusieurs fois essayé d’introduire l’Anglais dans notre quotidien. Mais elle se braquait dès qu’elle entendait un mot anglais. Depuis qu’Ilana a commencé l’initiation, elle se prête au jeu. En me montrant du doigt, elle me demande le nom en anglais des objets qui l’entourent. J’ai même pu introduire des petites phrases en anglais. Donc, je suis ravie.

L’association Bout’chou propose le vendredi matin des ateliers / activités / sorties (piscine, ferme, …) / spectacle. De supers moments qu’elle passe avec ses copains. Et le mardi matin l’association propose des réunions sur la parentalité. Et c’est une nouvelle occasion pour Ilana de retrouver ses copains.

Nous allons régulièrement à la médiathèque le mercredi matin où nous empruntons des livres pour les histoires du soir.

Pour les créneaux de libres sur le planning nous les occuperons au gré de nos envie. Nous ne suivons pas le programme scolaire, donc nous n’avons pas d’obligation. Nous allons favoriser les sorties et les rencontres avec les autres familles non-sco (familles d’enfants non scolarisés).

Je n’apprécie pour beaucoup la formule “école à la maison”. Pour moi, faire l’école à la maison pour rester à la maison n’a pas grand intérêt. Le but est de s’ouvrir au monde et de le découvrir. Bien sûr des moments “off” à la maison sont nécessaires et porteur d’apprentissage aussi.

Le budget

budget

La question du budget est une question qui revient régulièrement.

Comment faire financièrement pour instruire son enfant à la maison ?

Pour pratiquer l’ief il faut s’organiser autrement. Une chose est sûr c’est que toutes les familles qui ont voulu la mettre en pratique, se sont organisées et l’ont fait. Il y a certaines familles où il y a un des deux parents qui ne travaille pas. D’autres trouvent un travaillqui le permet (horaires décalés, …). Il y a des familles où les deux parents sont à mi-temps, les enfants sont soit avec le père soit avec la mère. Il y a même des mères solos qui travaillent et pratiquent l’ief. Donc c’est possible à partir du moment où on le veut.

Pour ma part, je suis infirmière hospitalière de nuit à 80 %. Je travaille environ 11 nuits de 10 heures par mois, dont deux week-ends dans le mois. La nounou vient environ 5 fois dans le mois pour que je puisse dormir après une nuit de travail. Voilà une organisation qui me permet d’être avec mes enfants à la maison tout en alliant le travail. Et mon conjoint suit actuellement une formation rénumérée. Ce qui viabilise notre projet.

Souvent, les familles non-sco sont des familles qui ont de petits moyens financiers. C’est un choix que les familles font.

Projet

liberté pédagogique

Avec d’autres mamans de famille non-sco, nous avons un projet associatif. Nous sommes en train de créer une association ayant pour but de proposer des activités aux enfants (peinture, lecture, éveil musical, sorties, …). Ce sera aussi un lieu d’accueil et de partage entre parents.

C’est un projet qui me tient à coeur et j’ai vraiment hâte de le voir naître.

Pour finir sur l’ief

Si vous aussi vous hésitez à pratiquer l’ief avec votre enfant, renseignez-vous. Il y a pleins d’informations sur le net, il y a beaucoup de blogs qui en parlent et des groupes Facebook pour pouvoir échanger avec d’autres parents. Posez des questions sur vos appréhensions (la sociabilisation, la qualité des apprentissages, …). Je ne peux qu’encourager les motivés dans cette merveilleuse aventure. Je débute seulement mais finalement c’est juste la continuité de ce que je fais déjà depuis 3 ans. L’ief c’est aussi une manière de pensée et d’aborder les choses par rapport à la grande question de l’éducation.

Belle aventure à vous !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.